Sécurité routière: non, FO ne laissera pas les agents seuls dans le "cas par cas" !!!

En ouverture du CTM du 6 juillet, FO a réaffirmé auprès de N. Hulot sa demande d’obtenir un nouvel arbitrage sur la date de potentiel transfert des agents « sécurité routière » vers le ministère de l’Intérieur, de proposer une convention de rétro-gestion pour l’année 2018 a minima, et d'offrir des garanties de maintien en poste dans leur structure pour les agents non volontaires au moins équivalentes à celles offertes par le ministère de l’Agriculture dans le cadre du décroisement des missions « environnement ».

Le ministre, bien mal conseillé par son administration et influencé par l’expression béate d’une organisation syndicale minoritaire, en reste à proposer un système d’examen « au cas par cas » de la situation des agents qui ne seraient pas volontaires pour être transférés. FO dénonce et rejette cette solution en trompe l’œil, renvoyant le traitement de la situation des agents à l’arbitraire local en les mettant en concurrence!

  • Agent de la DDT XX, tu auras plus de chances que ta ou ton collègue de la DDT YY qui n'a aucune marge en ETP ou dont le directeur ne souhaite pas peser.
  • Agent X de la même DDT en "concurrence" avec ta ou ton collègue Y, tu seras transféré manu-militari parce que tu n'es pas en odeur de sainteté auprès de ton directeur.

Ne pas répondre favorablement à la revendication de FO sur le maintien des agents dans leur structure actuelle revient à acter que le ministère de N. Hulot n’est même pas capable d’offrir une garantie collective offerte précédemment par l’Agriculture à ses agents. Le premier signe que l’empathie supposée du ministre se heurte au dédain de son administration envers les agents !

Dans ce contexte, FO a écrit ce jour au ministre (courrier ci-joint), maintient son appel à bloquer les instances de dialogue social locales convoquées à ce sujet (textes d'accompagnement nationaux pas encore signés) et à défendre CHAQUE agent suivant des garanties COLLECTIVES !

Pour FO, il n’est pas temps de baisser pavillon, mais bien de continuer à se battre pour obtenir des garanties collectives pour l'ensemble des agents!

FO s’est exprimée en ce sens en CTM du 6 juillet, a interpellé une nouvelle fois le ministre et continuera à s’exprimer en ce sens au niveau local, en défendant REELLEMENT les agents !

 

Retour à la page précédente