Prestation "repas": un recul évité de justesse !

FO n’a cessé de dénoncer les effets néfastes de PPCR (protocole « parcours professionnels, carrière et rémunérations ») sur de nombreux éléments de la carrière des agents, mais aussi sur des effets de seuil pouvant intervenir dans le cadre de certaines prestations telle que la prestation repas. Certains agents se trouvant exclus de son bénéfice suite à reclassement dans les nouvelles grilles...sans pour autant gagner plus, loin s’en faut !

En conséquence, les représentants Force Ouvrière au sein des instances ministérielles et interministérielles d'action sociale ont exigé la revalorisation de l’indice de base de déclenchement de cette prestation.

Les combats menés par Force Ouvrière ont enfin abouti : une circulaire de la Fonction Publique relative à l’indice brut de référence applicable à la prestation-repas, dont l'entrée en vigueur intervient à compter du 1er avril 2017, relève l’indice brut de référence pour l’attribution de la prestation-repas en fonction des reclassements issus de PPCR afin de maintenir un plafond d’éligibilité identique à celui constaté avant sa mise en œuvre.

Retrouvez ici notre Décrypt'-inFO!

Retour à la page précédente