COSUI Sécurité routière du 3 avril 2017 - Express-inFO

A retenir: des certitudes qui vacillent (le culte du 1er janvier 2018), l’aveu que beaucoup de sujets restent à creuser, des cartouches pour contrer au niveau local la « tache d’huile » PPNG (le courrier transmis aux préfets le 31 mars consultable ici), mais aucunement de quoi persuader les agents de signer « volontaire » en bas de la page , ni de rassurer sur l’avenir des missions dans la durée!

FO ne négociera pas le couteau sous la gorge et réaffirme la nécessité :
- d'un moratoire immédiat et effectif sur les opérations PPNG/Sécurité routière (y compris celles déjà lancées),
- du report de l’échéance du 1er janvier 2018 pour aménager un calendrier de travail réaliste et respectueux des agents,
- ainsi que la prorogation nécessaire de la convention de retro-transfert des effectifs entre les 2 ministères jusqu'en 2019 !

L'occasion d'éviter de rendre l'absurdité non réversible à quelques semaines des échéances électorales!!

Suite aux engagements décrochés en séance, sous notre pression, l’administration doit produire une version complétée/amendée des projets de document de cadrage et de note technique, en amont d’une nouvelle réunion de COSUI. La consultation des CTM et du CT des DDI sera ensuite opérée.
Au niveau local, les opérations initiées ou qui seraient initiées visant à transférer des missions « sécurité routière » en préfecture ont vocation à être contrées en CHSCT et CT sur la base de l’instruction du 31 mars adressée aux Préfets (ci-jointe) !
Enfin, tant que le cadrage national n’aura pas été arrêté sur les conditions de décroisement (et ce sans préjuger de la prise en compte de nos revendications…), l’attention des agents est appelée à ne pas s’engager vis à vis de leur direction tant que l’administration n’aura pas stabilisé son propre niveau d’engagement...histoire de ne pas signer un chèque en blanc !

​Retrouvez ci-après l'Express-inFO!

 

Retour à la page précédente